Le réalisme cynique via la peinture de Yue Minjun

Maquillage et figures ressemblant à des clowns, visages souriants exprimant l’individu impuissant, vous avez peut être déjà croisé ces tableaux quelque part. Ces œuvres d’art qui veulent transmettre les messages du réalisme cynique coûtent une fortune et marquent une époque sensible à la Chine. Zoom donc sur le réalisme cynique et son plus célèbre peintre Yue Minjun.

Réalisme cynique : trait marquant de l’art chinois

Le « réalisme cynique » est un terme utilisé dans l’art pour se référer au célèbre art chinois contemporain apparu dans les années 90. C’est un groupe de peintres de Pékin qui l’a pratiqué après la répression de Deng Xiaoping produite sur la place Tiananmen en 1989 ainsi que la fermeture contrainte de l’exposition d’art « China Avant-garde » se trouvant à la Galerie Nationale de Beijing. Ce nom a été utilisé en 1992 pour la première fois par Li Xianting, un critique d’art renommé de l’époque. En effet, le réalisme cynique est considéré comme une parodie du réalisme socialiste et a fortement impressionné les pays occidentaux y compris les collectionneurs d’art. Généralement, ce type de peinture offre un regard critique sur la société contemporaine de la Chine. Néanmoins, l’humour et la satire qui y sont employés tendent à adoucir ces critiques étant donné que les peintres réalistes cyniques comme Yue Minjun qui optent pour une attitude autoritaire.

Yue Minjun : célèbre réaliste cynique

Né en 1962 à Heilongjiang, Yue Minjun est un artiste peintre et sculpteur chinois contemporain. Il a été formé à l’Université Normale d’Hebei. Il a été fortement influencé par les œuvres de Geng Jianyi notamment par la toile exposée à un salon d’art de Pékin en 1989 qui révèle son propre visage riant. Très connu pour ses autoportraits le faisant apparaître figé de rire dans divers cadres, Yue Minjun est un membre influent du ’85 New Wave Movement. Son style s’est développé rapidement et remet souvent les conventions culturelles et sociales en question en décrivant des questions politiques et objets d’une façon abstraite mais radicale. Le peintre a également modifié son orientation concernant les aspects techniques de la notion de création pure. Son travail a été exposé dans plusieurs galeries de Singapour, de Pékin et de Hong-Kong. Aujourd’hui, Yue Minjun est représenté à Paris et Bruxelles par la Galérie Daniel Templon.

Les oeuvres connues de l’artiste-peintre

Yue Minjun peut être facilement reconnu par le rire sarcastique et grotesque mis en exergue dans ses tableaux constituant son leitmotiv artistique. Parmis ses oeuvres, « L’exécution» est l’un des plus célèbres. Réalisée en 1995, cette peinture à l’huile illustre l’exécution de quatre Chinois par fusillade en les représentant hilares : style typique de l’artiste. « L’exécution » a été vendu aux enchères en 2007 chez Sotheby’s pour la somme de 37.4 Millions d’Euros. Ensuite, le «Gweong-Gweong» (1993) est le plus précieux tableau de Yue Minjun, avec une valeur de 6 932 517 dollars. Il s’est vendu en mai 2008 à Hong Kong. Enfin, il y a la Série «Hat» qui affiche la tête grimaçante du peintre portant une variété de chapeaux. Masque de Catwoman, casque de policier britannique et toque de chef, cette série de peintures essaie de rendre absurde les coutumes sociales et les protocoles bureaucratiques environnant les chapeaux. Elle met même en évidence le « contrôle » de la population en utilisant le terme « uniforme ».

Robert Combas : le maître de la figuration libre
Découvrez toutes les nuances de noirs de Pierre Soulages