Comment s’offrir un tableau de grand maître sans être millionnaire ?

L’engouement du public pour les œuvres peintes n’a jamais été aussi vif. Cela concerne aussi bien les productions d’antan que les tableaux d’artistes contemporains. C’est bel et bien la fin des préjugés élitistes sur l’appréciation de l’art. Les plus passionnés, qu’ils soient riches ou pas, rêvent de posséder au moins une toile d’artiste. Maintenant, cela peut se concrétiser, pour tout un chacun. Cependant, à titre de guide, voici des points essentiels à retenir.

Cultiver une vision limitée et un esprit avant-gardiste

Si la motivation est celle d’investir dans des réalisations originales telles les œuvres de Bernard BUFFET ou celles d’Andy Warhol, il faut porter une attention particulière au nombre d’exemplaires mis sur le marché. C’est ce qu’avoir une vision limitée signifie. En effet, un nombre restreint atteste souvent de la grande valeur d’une toile. Contrairement à ce que tout le monde pourrait penser, acheter un tableau de grand maître faisant partie d’un petit lot d’exemplaires tirés peut s’avérer relativement abordable.

Si la motivation est surtout la volonté de sublimer son chez-soi avec de l’art, il existe une autre option illustrant l’esprit avant-gardiste. Il s’agit d’acquérir des tableaux d’apprentis de maîtres ou bien des œuvres de peintres émergents. Cela contribuerait à la promotion ainsi qu’à l’évolution de ces artistes, tout en élargissant les horizons artistiques. Aimer l’art, c’est le soutenir jusqu’au bout, de bien des façons.

Opter pour une œuvre originale sur un support plus léger

Il vaut mieux s’abstenir d’acheter plutôt que de faire l’acquisition d’une copie médiocre, voire insultante, d’une toile de maître. La valeur artistique doit toujours primer sur la valeur vénale. Cela ne signifie pas pour autant qu’il faut se priver du plaisir d’acheter un tableau de grand maître. L’alternative qui peut apparaître comme conciliant les impératifs économiques et la passion pour l’art est l’investissement dans les réalisations sur papier. Elles sont considérablement plus abordables que les œuvres sur toile.

Privilégier les découvertes au-delà de la recherche

Une autre astuce peut apparaître comme la plus divertissante, en plus d’être rentable, surtout pour les grands curieux. Il n’y a pas de lieux plus appropriés pour des aventures dans le monde de l’art que les endroits tels les brocanterais, les vide-greniers, ou même chez les antiquaires. Souvent, des trésors peuvent s’y cacher, de ceux qui s’achèteraient à prix d’or lors des ventes aux enchères. Il est donc vivement recommandé d’aller y flâner et de s’offrir un superbe tableau, ou même plus, à moindre coût. Nul ne sait, peut-être que ces tableaux nouvellement acquis apparaîtraient comme des chefs-d’œuvre. Que de surprises dans le milieu de l’art.

Qu’est-ce que l’art antique ?
Tendance : pourquoi faut il miser sur la mouvance du street art aujourd’hui